M@n@gement 24(4) Parution - 15 Décembre 2021

Chères et chers collègues,

Nous avons le grand plaisir de vous annoncer la publication du nouveau numéro de M@n@gement.
Comme à chaque fois, ce numéro 24(4) illustre la diversité et la pluralité de la communauté AIMS, son ouverture et son inclusion, tant méthodologique que théorique à travers quatre articles de recherche originaux. Vous pourrez y lire une contribution d’Oussama Ouriemmi, Wafa Ben Khaled et Mahaut Fanchini développant une approche judiciaire du whistleblowing, avec l’analyse de l’affaire LuxLeaks. Dans leur article s’appuyant sur une netnographie de PatientsLikeMe, Handan Vicdan, Mar Pérezts  et  As?m Fuat F?rat analysent les flux multi-niveaux de surveillance à travers les plateformes digitales. Frédéric Garcia et Lucie Noury s’interrogent sur la soutenabilité cognitive des plateformes de travail indépendant. Enfin, Devon Gidley et Mark Palmer proposent une approche conceptuelle de l’analyse du travail institutionnel à partir d’une revue systématique de la littérature.

En dialogue avec certaines des thématiques abordées dans ce numéro, deux unplugged sont proposés. Un texte de Ioanna Lykourentzou, Lionel P. Robert Jr. et Pierre-Jean Barlatier revient sur le crowdsourcing. Ensuite, Ella Hafermalz propose une note de lecture du livre de Zuboff paru en 2019, The Age of Surveillance Capitalism: The Fight for a Human Future at the New Frontier of Power.

Comme toujours, nous tenons à remercier toutes celles et ceux qui ont contribué d’une façon ou d’une autre à ce numéro : autrices et auteurs, évaluatrices et évaluateurs, lecteurs et lectrices, ex-rédacteurs en chef, rédactrices et rédacteurs associé-e-s, notre partenaire d’édition Open Academia, l’InSHS du CNRS et enfin, l’AIMS pour son soutien sans faille.

Nous vous souhaitons une bonne lecture !

Au nom de l’équipe éditoriale,
Héloïse Berkowitz et Hélène Delacour
Co-rédactrices en chef de M@n@gement

-------

M@n@gement 24(4) – New issue

We are pleased to announce the publication of the new issue of M@n@gement.
As usual, this issue 24(4) illustrates the diversity and plurality of the AIMS community, its openness and inclusiveness, both methodological and theoretical, through four original research articles.

A first paper by Oussama Ouriemmi, Wafa Ben Khaled and Mahaut Fanchini develops a judicial approach to whistleblowing, with the LuxLeaks Case. In their article based on a netnography of PatientsLikeMe, Handan Vicdan, Mar Pérezts  and As?m Fuat F?rat analyze the multi-level flows of surveillance through digital platforms. Frédéric Garcia and Lucie Noury investigate whether digital labour platforms are cognitively sustainable. Lastly, Devon Gidley and Mark Palmer offer an integrative conceptual framework for future institutional work study based on a systematic review of the literature.

To close this rich issue, you will find two unplugged articles. First, Ioanna Lykourentzou, Lionel P. Robert Jr. And Pierre-Jean Barlatier’s text focuses on crowdsourcing. Then, Ella Hafermalz reviews Zuboff’s 2019 book, The Age of Surveillance Capitalism: The Fight for a Human Future at the New Frontier of Power.

We would like to thank all those who contributed to this issue: authors, reviewers, readers, former co-editors in chief, senior editors, our publishing editor Open Academia, CNRS INSHS, and AIMS.
Have a good read!
On behalf of the editorial team,
Héloïse Berkowitz and Hélène Delacour

 

 

 

 

 

 

 

 

Héloïse Berkowitz et Hélène Delacour - revue-management@strategie-aims.com
https://management-aims.com/index.php/mgmt/index