1ère journée de recherche sur « La co-création de savoirs entre chercheurs et praticiens » - Appel à proposition de communications - 14 Février 2020 - ESC Clermont BS

La recherche collaborative connaît depuis quelques années un regain d’intérêt dans le champ académique en sciences de gestion. La polysémie qui caractérise cette tradition de recherche explique la diversité des appellations et des approches développées par les chercheurs : « action research », « action science », « recherche?intervention », « recherche ingéniérique en gestion », « recherche-action participative », « recherche engagée », pour n’en citer qu’une partie. Suivant de telles approches, les terrains de recherche sont considérés comme des lieux d’apprentissage et de co-création de savoirs entre chercheurs et praticiens, plutôt que des lieux de collection des données. Dans cette perspective, le chercheur est l’un des acteurs du processus de changement et participe à la construction de la situation de recherche ; la collaboration chercheurs-praticiens est justifiée par l’hétérogénéité des savoirs dont disposent chacun de ces acteurs.

En dépit de la diversité des formes sous lesquelles se déploie la recherche collaborative, les démarches empruntées par les chercheurs tendent à s’articuler autour d’un enjeu partagé lié à la capacité des chercheurs en gestion à produire, dans un lien avec les praticiens à déterminer, des connaissances pertinentes pour l’action. 2 En effet, partant du constat critique d’un éloignement et d’un cloisonnement entre chercheurs et praticiens, les appels se sont multipliés depuis quelques années afin de combler un fossé grandissant entre les sphères académiques et professionnelles.

Si les approches collaboratives ne constituent pas la seule voie de co-création de savoirs actionnables, elles représentent une voie privilégiée par les chercheurs. Néanmoins, toute collaboration ne permet pas de garantir la qualité des interactions chercheurs-praticiens et la tenue d’apprentissages croisés, qui constituent la condition de pérennité de telles démarches. Ainsi, au-delà de l’intérêt de ces recherches, se pose une série de questions sur leurs finalités et les conditions de leur déploiement : sur quelles bases de telles collaborations peuvent-elles se développer ? Dans quelle mesure la recherche collaborative contribue à l’émergence de processus de co-création de savoirs ? Comment concilier les enjeux de théorisation et d’action dans de tels processus ? Quels sont les enjeux éthiques et épistémologiques que soulèvent les recherches collaboratives ?

Cette journée de recherche entend ainsi nourrir et clarifier le débat au sujet de la collaboration entre chercheurs et praticiens du management. Si l’objet est bien la création de savoir en management, les contributions pourront s’appuyer sur des approches disciplinaires qui sortent du champ de la gestion (philosophie, sociologie, sciences de l’information et de la communication, etc.).

Sans que cette liste ne soit exhaustive, les propositions de communication pourront, par exemple, aborder les thèmes suivants :

- Épistémologie des recherches collaboratives ;

- Travail collaboratif entre chercheurs et praticiens ;

- Dialogue entre chercheurs et praticiens ;

- Convergence des objectifs et co-création de savoirs entre chercheurs et praticiens ;

- Rigueur et pertinence des recherches collaboratives ;

- Publications scientifiques entre chercheurs et praticiens ;

- Transferts et communication des savoirs co-créés ;

- Co-conduite de recherches actions et de recherches interventions ;

- Réflexivité des chercheurs et des praticiens dans la co-construction de savoirs ;

- Profils des chercheurs et des praticiens en situation de co-création de savoirs ;

- Partager une expérience de recherche ;

- Indépendance et éthique de la recherche participative.

 

Comité d'organisation - cocreationdesavoirs@esc-clermont.fr
https://www.esc-clermont.fr/colloque-co-creation-savoirs/
>> Programme (pdf) Picto_pdf