Appel à contributions Numéro spécial 36 de la Revue Camerounaise de Management - 30 Octobre 2018

GESTION ET RELIGIONS EN AFRIQUE

Depuis quelques décennies, la forte vitalité des religions et leur facilité à investir l’ensemble des activités sociales suscitent la nécessité d’un regard renouvelé sur les sociétés africaines. En devenant le biotope principal d’expression des nouvelles formes de religions et de religiosité dans le monde, le continent africain apparaît de plus en plus comme le lieu privilégié d’observation de la modernité, dans ses mutations et métamorphoses. Sous le prisme de cette modernité, l’Afrique révèle divers contrastes et paradoxes.

De récentes recherches menées sur le lien entre la gestion et les religions soulignent d’une part, l’actualité des travaux classiques sur la question et, d’autre part ; la pertinence des nouvelles dynamiques qui travaillent la contemporanéité religieuse et managériale. À la suite des travaux de Max Weber (1905), sur l’éthique protestante et l’esprit du capitalisme, de nouvelles grilles de lecture sont proposées depuis quelques décennies. À ce titre, certains travaux menés ont porté sur la religion en tant que source d’inspiration des pratiques entrepreneuriales et managériales (Nkaham, 2007 ; Harley, 2016 ; Kamdem et Tedongmo Teko, 2016). D’autres se sont intéressés à la réalité et à la diversité du fait religieux dans l’organisation (Barth, 2012 ; Honoré, 2014 ; Kamdem, 2006). D’autres encore, ont analysé l’influence des croyances et des pratiques religieuses sur le management des organisations (Kamdem et Tedongmo Teko, 2017 ; Noland, 203 ; Tsambou, Ndokang Esone et Fomba Kamga, 2017). Ces travaux ne sont pas exhaustifs et sont loin d’épuiser la compréhension des interfaces et des interactions complexes qui existent entre la gestion et les religions.

La diversification et la pluralisation croissantes du champ religieux et du champ du management dans le contexte de la mondialisation soulignent la nécessité de construire des passerelles entre diverses disciplines. Cette réalité impose des démarches plus flexibles et plus ouvertes, face à l’irruption des croyances et des pratiques religieuses dans l’univers objectif et supposé technico-scientifique de l’organisation. La découverte et la mise en perspective de nouveaux modèles efficaces de gestion de l’organisation en Afrique, contraste significativement avec un autre constat : celui d’un continent où le nombre croissant d’organisations performantes, semble révéler l’émergence d’une rationalité efficace de gestion.

Cet appel à contribution se propose d’engager à nouveau, la recherche scientifique dans la compréhension du lien dynamique et souvent controversé entre la gestion et les religions en Afrique. Il s’agit principalement, d’observer les ressources, les modalités et les dynamiques de ce lien, afin de rendre compte de sa nature et de son fonctionnement. Les contingences, spécifiquement mais pas exclusivement africaines, sont en effet susceptibles de faire découvrir la réalité et l’influence des dynamiques religieuses sur les processus de gestion, et, vice-versa. En plus de la problématique de la gestion de la diversité religieuse au sein des organisations, celle de la mobilisation des croyances par le manager et celle de l’appropriation des procédures académiques du management dans les organisations religieuses pourraient faire l’objet de nouvelles investigations.

Les contributions, issues des sciences de gestion et des sciences humaines, devront être originales et n’avoir jamais fait l’objet d’une publication. Quelques suggestions de pistes à explorer sont les suivantes :

- Quelle est la place du phénomène religieux dans le management de la PME / TPE en Afrique ?

- La foi (chrétienne, musulmane, animiste…) explique-t-elle la réussite dans les affaires ?

- La croyance au phénomène religieux est-elle un déterminant de l’esprit entrepreneurial en conteste africain ?

- Quelle est l’influence de l’éthique religieuse dans le leadership des organisations africaines ?

- Peut-on concilier éthique et affaires dans un contexte caractérisé par une forte corruption ?

- Comment les croyances et les pratiques religieuses du dirigeant d’une PME en Afrique influencent-elles son management ?

- Comment la transcendance du ciel oriente-t-elle les finalités des organisations en Afrique ?

- Quels sont les soubassements religieux des pratiques de finance informelle en Afrique ?

- La peur du sacré est-t-elle une garantie dans le financement informel des TPE en Afrique ?

- Comment la religion, l’ethnie et la culture traditionnelle déterminent-elles le marketing de l’entreprise ?

- Quelles sont les principales tendances de la consommation et du marketing sur les marchés religieux africains ?

Les propositions d’articles pour ce numéro spécial doivent comporter la mention « soumission pour le dossier spécial – Gestion et Religions en Afrique ». Une copie du texte soumis est à envoyer à

JEAN BIWOLE FOUDA - bfoudaj@yahoo.fr
>> Programme (pdf) Picto_pdf