Bourse postdoctorale - 15 Avril 2016 - Clermont Ferrand

Firmes pivots de l’aéronautique en Auvergne : entre clusterisation et délocalisation

Le CRCGM, laboratoire en Sciences de Gestion de l’Université de Clermont Auvergne (http://crcgm.u-clermont1.fr/) et le Conseil Régional d’Auvergne proposent une bourse post-doctorale de 12 mois.

Le travail post-doctoral se déroulera au sein du CRCGM sous la direction de Damien Talbot (Professeur en Sciences de Gestion, CRCGM – Université de Clermont Auvergne, https://www.researchgate.net/profile/Damien_Talbot).

Sujet de recherche

On observe une mutation profonde du modèle d’organisation des chaines de valeur aéronautiques au niveau mondial. D’un point de vue organisationnel, des évolutions d’ordre technologique et productif ont conduit les avionneurs à mettre en place des stratégies de recentrage et d’externalisation vers des fournisseurs stratégiques : les premiers sont alors qualifiés d’architectes intégrateurs, les seconds des firmes pivots pour un composant majeur.

D’un point de vue spatial, deux dynamiques simultanées sont à l’œuvre aujourd’hui dans cette industrie. D’une part, la stabilité historique des localisations alliée à une volonté publique d’aménagement du territoire a permis dans le passé la formation de clusters. Au sein de ces clusters, la nécessité récente pour certaines firmes pivots d’accroître leurs compétences les conduisent à nouer des relations avec des acteurs locaux (firmes, laboratoires de recherches, etc.) pour développer des processus d’innovation territorialisés, renforçant de la sorte le processus de clusterisation. D’autre part, parce que la baisse des coûts d’approvisionnement devient une contrainte majeure imposée par les architectes intégrateurs, on assiste à un redéploiement spatial des activités de ces mêmes firmes pivots vers des pays à bas coûts.

La question centrale de ce projet de recherche est alors la suivante : comment les fournisseurs auvergnats de l’aéronautique s’insèrent-ils dans ces chaînes de valeur mondiales en profondes mutations ?

Répondre à la problématique du projet suppose d’identifier précisément, d’une part, quelles sont les mutations organisationnelles et spatiales qui affectent les chaînes de valeur et, d’autre part, si l’on observe des différences d’une chaîne de valeur à l’autre. En effet ces différences peuvent impliquer des modalités d’insertion variées dans ces chaînes pour les fournisseurs auvergnats. En particulier, le degré d’externalisation influe sur le niveau de compétences et de ressources que doit détenir le fournisseur.

Le ou la post doctorant(e) aura à construire une modélisation cartographique des deux chaînes de valeur d’Airbus et de Boeing grâce une analyse des réseaux. Il ou elle aura aussi à analyser la façon dont les blocs de savoir sont partagés (analyse des portefeuilles brevets, des co-publications, etc.). Pour ce faire, il recevra le soutien de la plateforme Via Inno de l’Université de Bordeaux qui le formera aux nouvelles méthodes développées. Cette modélisation sera complétée par une analyse des stratégies d’externalisation menées par Airbus et Boeing.

Le ou la post doctorant(e) participera aux actions de valorisation qui pourront être menée lors de la première année du projet (colloques, publications, présentation des premiers résultats).

Candidature

Les dossiers de candidature sous forme électronique sont à envoyer Damien Talbot (damien.talbot@udamail.fr). Ils comprendront :

- une lettre de motivation ;
- un cv complet ;
- la thèse ;
- le rapport de soutenance de thèse ;
- lettre(s) de recommandation.

Date de recrutement souhaitée : 1er septembre 2017

Damien Talbot - damien.talbot@udamail.fr