Nouvelles pratiques de travail, nouveaux modes de vie


Responsables :

Contact principal
Dscf4595_1_2
Anthony HUSSENOT
DRM, Université Paris-Dau...
anthony.hussenot@dauphine.fr
Anthony HUSSENOT
DRM, Université Paris-Dauphine
anthony.hussenot@dauphine.fr

 
No-photo
Chahrazad ABDALLAH
ESG UQAM
Chahrazad ABDALLAH
ESG UQAM

 
No-photo
Emilie LANCIANO
COACTIS, Université Jean ...
Emilie LANCIANO
COACTIS, Université Jean Monnet de Saint-Etienne

 
No-photo
Philippe LORINO
ESSEC
Philippe LORINO
ESSEC

 
No-photo
Jonathan SAMBUGARO
Université Lyon 2
Jonathan SAMBUGARO
Université Lyon 2



Objet du groupe thématique :

Les formes organisationnelles relevant de l’économie du partage (Bauwens & Lievens, 2015 ; Botsman & Rogers, 2011 ; Gangsky, 2012), de l’économie sociale ou solidaire (Battilana & Lee, 2014), du mouvement des makers (Dougherty, 2012 ; Anderson, 2012) ou encore des digital workers (Makimoto, Manners, 1997 ; Ferriss, 2009) – pour ne citer que les plus emblématiques - poursuivent essentiellement une visée de transformation sociale « par les pratiques ». Elles cherchent à développer à la fois de nouvelles formes de travail, de collaboration et des nouveaux modes de vie. Ces diverses expérimentations ont ainsi pour objectif de définir des modes de vie dans lesquelles le travail et la vie privée trouveraient une articulation nouvelle. Cependant, ces nouveaux modes de travail entraînent également de tensions et contradictions pour les acteurs telles que l'opposition de l’individuel et du collectif, de la vie privée et de la vie professionnelle, de l’engagement et de la contrainte, etc. Face aux difficultés auxquelles sont confrontées les acteurs qui tentent d’élaborer de nouvelles pratiques de travail et de nouveaux modes de vie, la recherche en science de gestion se doit de tenter d’éclairer les mutations en cours et de chercher à développer de nouveaux cadres conceptuels pour d’une part, appréhender leur émergence et d’autre part, accompagner ces changements de société. Le Groupe Thématique « Nouvelles pratiques de travail, nouveaux modes de vie » a pour objectif d'étudier ces nouveaux phénomènes organisationnels de manière à aider les acteurs dans leurs tentatives de développement de nouvelles pratiques de travail et de collaboration. Plus précisément, les objectifs sont les suivants : 1/ Identifier les évolutions présentes et futures des pratiques de travail et de collaboration. 2/ Etudier les reconfigurations entre ces nouvelles pratiques de travail et les modes de vie à travers l’émergence de nouveaux phénomènes organisationnels. 3/ Développer des approches théoriques et méthodologiques permettant d’appréhender l’émergence de ces phénomènes organisationnels contemporains. 4/ Participer aux débats actuels sur l’évolution des pratiques de travail et des modes de vie. Analyser les phénomènes organisationnels liés aux nouvelles pratiques de travail et aux nouveaux modes de vie que ces pratiques supportent requiert des approches théoriques et méthodologiques permettant de suivre dans le temps et au plus près des acteurs l'émergence et le maintien de nouvelles pratiques. Pour ce faire, les méthodes qualitatives et les approches « émergentistes » (approche par les pratiques, approche pragmatiste, approche sociomatérielle, approche processuelle, approche communicationnelle, etc.) offrent un ensemble d'approches particulièrement adapté pour rendre compte de la complexité de ces nouveaux phénomènes. Cela étant, le GT-AIMS s’efforcera de rester ouvert aux différentes approches théoriques et méthodologiques pertinentes pour étudier les nouvelles pratiques de travail et l’émergence de nouveaux modes de vie. Il ne s’agira pas d’exclure a priori des approches théoriques et méthodologiques, mais davantage de s’assurer de la construction de connaissances nouvelles s’ancrant dans une épistémologie cohérente. Mots-clés : nouvelles pratiques de travail, nouvelles pratiques de collaboration, digital, nouveaux modes de vie, innovation sociale

Separation

Historique :

Date de création : 2016