AIMS

Appel à candidature – doctorat en sciences de gestion - 30 Juin 2022

 


Appel à candidature – Doctorat en sciences de gestion


Université Paris-Est Créteil (Upec) / IRG (équipe d’accueil n° 2354)


 


École doctorale : Organisations, Marchés, Institutions – Paris-Est Sup.


 


***


 


Direction de thèse : Joan Le Goff, professeur des universités (Upec – IRG), coresponsable du master Management des organisations dispensé à l’École des officiers de la Gendarmerie nationale (EOGN).


Financement : Contrat doctoral de 3 ans à compter d’octobre 2022.


Prérequis : être titulaire d’un master en sciences de gestion ou en sciences économiques.


Procédure de candidature : envoi d’un CV, des relevés de notes de master et d’une lettre de motivation à legoff@u-pec.fr avant le 1er juin 2022.


 


***


 


Érigée au rang de priorité stratégique de la prospective par le service de la transformation de la Gendarmerie nationale, la résilience recouvre des enjeux majeurs pour cette force armée en charge de la sécurité nationale. En effet, dans les années récentes, l’institution a été confrontée à la crise sous toutes ses formes (failles de cybersécurité, pandémie, troubles à l’ordre public, catastrophes naturelles), aussi bien sur le territoire national qu’en opération extérieure. Or, si surmonter des crises est la vocation des forces armées, cette aptitude devient déterminante en période de crise permanente. Dans cette configuration environnementale caractérisée par l’accroissement des sources et des variations d’intensité des risques, ce qui était une modalité contextuelle de réponse à un choc ponctuel (exogène le plus souvent, mais pas seulement) doit devenir une capacité permanente à articuler l’anticipation et l’adaptation, de façon efficiente. La Gendarmerie nationale doit développer une aptitude à piloter une chaîne logistique à la fois résistante et agile, destinée à absorber des chocs qui, de rares et singuliers, sont appelés à devenir fréquents et catégorisables.


 


Dans cette perspective, la recherche doctorale s’attachera à atteindre les objectifs suivants :


a)     clarifier le champ conceptuel de la notion de résilience – qui relève de la simple analogie (physique ou psychologique) et demeure peu stabilisée à ce jour – et des propositions voisines utilisées en gestion des risques et des crises. S’agit-il d’une mode lexicale sans apport au regard de qualificatifs éprouvés, ou, au contraire, sa mobilisation permet-elle un gain explicatif ?


b)     identifier les points de vulnérabilité et de solidité de la supply chain de la Gendarmerie nationale, caractérisée par sa mutualisation partielle, son fonctionnement sous constante tension budgétaire et une articulation centre/périphérie qui conjugue commandement vertical et souplesse opérationnelle.


c)     interroger les caractéristiques d’une chaîne logistique apte à endurer des ruptures (transport, approvisionnement, partenaires) et des perturbations (atrophie des ressources internes, altération de l’information, etc.), notamment en miroir de concepts déjà éprouvés (logistique temporaire, organisations hautement fiables (HRO), fonctionnement en mode dégradé, etc.).


d)     définir des indicateurs et des outils de mesure de la vulnérabilité et, symétriquement, de la solidité de la supply chain afin de pouvoir établir, dans une logique de retour d’expérience, des degrés de résilience et déterminer si celle-ci relève de caractéristiques structurelles et/ou de pratiques adaptatives (notamment par une démarche comparative avec des secteurs connexes, comme celui de la santé publique).


e)     questionner la place de la logistique au sein des dispositifs de formation et la sensibilisation à cette dimension dans la carrière des officiers de la Gendarmerie nationale.


 


Le doctorant bénéficiera d’un accès aux ressources du Centre de recherche de l’École des officiers de la Gendarmerie nationale (CREOGN).


 

Joan Le Goff - legoff@u-pec.fr