Contrat doctoral - mines st-etienne - 01 Décembre 2019

APPEL À CANDIDATURE – THESE 2020 – ALLOCATION DOCTORALE DE 3 ANS

Transformation numérique, responsabilité environnementale et création de valeur partagée en contexte PME : Une analyse des leviers.

Contexte et descriptif : Pour s’engager dans un processus de transformation numérique, les organisations doivent déployer des ressources et des pratiques spécifiques. Sous l’effet de ces innovations numériques et des technologies associées, la firme industrielle est invitée à revoir son modèle d’affaires en introduisant, notamment, des outils favorisant le partage et le travail collaboratif (intranet, réseau social d’entreprise, etc.), le pilotage instantané de l’activité et l’optimisation du processus de prise de décision (outils décisionnels, Big Data), ou encore la dématérialisation des transactions et des échanges (EDI, site web marchand). La transition numérique invite à une reconfiguration des ressources et pratiques des organisations dans un environnement turbulent en perpétuel mouvement. Il s’agit alors de s’intéresser spécifiquement aux capacités digitales des organisations pour parvenir à identifier dans quelle mesure elles peuvent constituer un levier concourant à la mutation organisationnelle de la firme et à la captation de valeur. Cela implique de replacer le SI dans une perspective stratégique plus large pour ne plus le penser essentiellement comme un outil opérationnel, mais bien comme levier au service de la stratégie générale de l’entreprise, et potentiellement à sa démarche RSE.

Les travaux en sciences de gestion portant sur les démarches RSE dans les PME, même s’ils se développent, restent secondaires au regard de ceux traitant des grandes entreprises. Les cadres théoriques de la création de valeur et de la RSE recoupent le concept de création de valeur partagée. Même si cette idée reste d’une certaine manière incantatoire, elle a le mérite d’aborder la création de valeur comme étant co-construite et copartagée dans son processus même, et pas seulement a posteriori une fois la valeur créée. Pour autant, la notion de création de valeur partagée est-elle pertinente dans le contexte des PME ?

L’objectif de cette thèse est

(1) de proposer une analyse approfondie du processus de transformation numérique dans les PME pour mettre en lumière les leviers organisationnels susceptibles d’être activés pour créer de la valeur partagée avec les parties prenantes internes et externes de ces entreprises

et (2) d’appréhender les différentes formes de cette valeur pour déterminer leurs impacts sur l’écosystème de la PME.

Profil du candidat : De formation Ingénieur généraliste ou Universitaire en sciences de gestion (Master) ayant une expérience en recherche et un intérêt pour les nouvelles technologies.

Domaines de compétences : Sciences de gestion (systèmes d’information, stratégie, marketing digital) / Maîtrise de l’anglais

Equipe d’encadrement :

Département d’accueil : Institut Henri Fayol, Département Management Responsable & Innovation (MRI)

Co-Directrice de thèse : Pr. Sandrine Berger-Douce

Co-directrice de thèse : Dr. HDR Natacha Gondran

Co-encadrant de thèse : Dr. Julien De Benedittis

Terrains et partenaires : Le travail de thèse s’appuiera sur des terrains réels d’application qui seront déterminés en fonction du calendrier de thèse, notamment dans le cadre de l’Académie franco-allemande pour l’industrie du futur.

International : Un séjour à l’international d’une durée minimale de 3 mois est à prévoir durant les trois ans de thèse.

Dépôt des candidatures : Par email à sandrine.berger-douce@mines-stetienne.fr avant le 1er décembre 2019.

Le début du contrat doctoral est fixé au 1er février 2020.

Important : le dossier de candidature devra comprendre un CV, une lettre de motivation, les relevés de notes en master 1 et 2, au minimum une lettre de recommandation et les coordonnées de contacts pour recommandation.

Sandrine Berger-Douce - sandrine.berger-douce@mines-stetienne.fr