Prix AIMS 2020


Finalistes du prix Roland Calori

Moyra Marval pour sa communication « Understanding strategies to manage institutional complexity: The case of corporate accelerators »

Nour Kanaan et Julie Mayer pour leur communication « Crisis coordination at the borders : Unfolding practices of "boundary work" in a transboundary crisis »

Camille Pfeffer pour sa communication « Peut-on être partout ? Analyse de la double coprésence du salarié à distance, en espace de coworking »


Le groupe “prix Roland Calori” du CSP a aussi tenu à décerner des mentions honorables aux papiers qui ne sont pas finalistes mais qui se distinguent pour leur qualité.


Marie Joachim et Christine Abdalla Mikhaeil pour leur communication « From value creation to value capture: making the most out of firm-hosted online communities »


Guillaume Flamand pour sa communication « Critical innovation: The untapped potential of innovation for performative Critical Management Studies »


Stéphanie Havet-laurent pour sa communication « Les structures intermittentes : une identité en tension »


Caroline Mattelin-pierrard, Matthieu Battistelli et Anne-sophie Dubey pour leur communication « Mieux comprendre la “libération des entreprises” : une approche processuelle de l’adoption des pratiques managériales »


Finalistes du prix de la meilleure communication AIMS

Natalia Jubault Krasnopevtseva, Catherine Thomas et Renata Kaminska pour leur communication « Leadership for Resilient Organizing: a Critical Realist Approach to Revisit the Role of Leadership in High-Risk Organizations ».

Stéphanie Gentil pour sa communication « La fiabilité comme dimension de la performance : dialogue entre les concepts de situation de gestion et de résilience organisationnelle ».

Pierre Labardin et Lambert Jerman pour leur communication « Des origines comptables de la financiarisation : Une lecture à la Bryer d’une faillite industrielle de la fin des années 1980 ».



 


Prix décernés par le Comité Scientifique Local


Finalistes du prix de la meilleure évaluation

Isabelle Bouty, Guillaume Carton, Anne Sophie Fernandez, Geoffrey Leuridan, Bertrand Sergot


Finalistes pour le Meilleur article théorique

Youcef Bousalham pour sa communication « Against « shared values »: Towards an inclusive definition of Organizational Culture valuing gaps and deviations »

Juliette Fronty, Rochdy Lairi pour leur communication « Au cœur d'un dispositif pédagogique réflexif en école de management, la question de l'écriture »

Audrey Rouyre, Anne-sophie Fernandez, Olga Bruyaka pour leur communication « A Microfoundations Perspective on Orchestration of Coopetitive Networks »


Finalistes du prix de la Meilleure étude empirique

Wafa Ben Khaled, Mattia Anesa, Jean-Pascal Gond, McKenzie Llyod-Smith pour leur communication « Liberating numbers? Statactivism work for tax justice »

Pierre Labardin, Lambert Jerman pour leur communication « Des origines comptables de la financiarisation : Une lecture à la Bryer d’une faillite industrielle de la fin des années 1980 »

Audrey Rouyre, Anne-sophie Fernandez, Olga Bruyaka pour leur communication « A Microfoundations Perspective on Orchestration of Coopetitive Networks »

Vanessa Warnier et Anne-Ryslène Zaoual pour leur communication « Inclusion à l’horizon ! Leçons de la création d’un équipage de course au large hors-norme »


Finalistes du prix de la Meilleure contribution sociétale / managériale

Alexandre Azoulay pour sa communication « « Briser le miroir » pour capter la valeur d’un écosystème en reconfiguration : une étude détaillée de la stratégie logicielle de Re-nault »

Caroline Mattelin-Pierrard, Matthieu Battistelli, Anne-Sophie Dubey pour leur commu-nication « Mieux comprendre la « libération des entreprises » : une approche proces-suelle de l’adoption des pratiques managériales »

Alberic Tellier pour sa communication « La chute de Kodak : une affaire classée ? »

Isabelle Vandangeon Derumez, Amina Djedidi pour leur communication « Apprendre à se préparer à la conduite du changement »