ST-AIMS 07 : L’anticipation comme pratique (anticipation-as-practice)

 La session thématique « L’anticipation comme pratique » a pour objectif de questionner le champ de recherche émergent de l’anticipation (Poli, 2017, Miller, 2018) sous l’angle des enjeux organisationnels posés par la strategy-as-practice. Cette session a pour vocation de proposer un lieu d’échange pour les chercheurs explorant les différentes facettes des pratiques d’anticipation stratégique dans les organisations, qu’il s’agisse de prospective, de gestion des risques ou de gestion du changement et des processus de transformation. Autour du concept d’anticipation, la session « L’anticipation comme pratique » questionne le rapport au futur des organisations, non seulement pour la conceptualisation de stratégies à long, voire très long terme mais aussi pour la gestion de futurs éphémères. Aussi, les pratiques d’anticipation renvoient d’une part aux différents champs de recherche sur le futur (Sardar, 2010) et d’autre part à la mise en question des multiples temporalités des stratégies des organisations.


Depuis les travaux fondateurs de la strategy-as-practice (Whittington 1996, Johnson, Langley, Melin et Whittington, 2007, Langley, 2015), la recherche en management stratégique s’est enrichie de nouvelles questions qui portent sur les pratiques des acteurs de la stratégie, stratèges et stratégistes. Chemin faisant, ce domaine d’investigation s’est structuré autour de cinq questions de recherche présentées par Linda Rouleau (Rouleau, 2013) : comment les managers et autres agents concernés conçoivent-ils des stratégies ? Comment utilisent-ils les outils de la stratégie ? Comment mettent-ils en œuvre les stratégies ? Comment les pratiques organisationnelles contribuent-elles à façonner un avantage concurrentiel ? Comment les discours sur la stratégie façonnent-ils les managers et les organisations ? Ce sont ces différentes questions que cette session thématique propose d’explorer sous l’angle du rôle de l’anticipation dans le management stratégique des organisations, qu’elles soient publiques ou privées, dans un contexte de questionnement des recherches fondées sur les pratiques (Gherardi, 2017, 2019).
 
>> Télécharger