Index des auteurs > Fasshauer Ingrid

Fasshauer Ingrid, Garcin Laurent
Construire l’évaluation d’un réseau de tiers-lieux : le cas du dispositif « Initiative Télécentres »

Deux orientations semblent se dégager dans l’étude des espaces collaboratifs de travail, qu’il s’agisse de tiers-lieux, espaces de coworking, ou télécentres. La première a pour objet d’analyser l’émergence de nouvelles pratiques de travail, et les relations entre parties prenantes dans la structuration, la gouvernance et l’animation de ces espaces. La seconde orientation met l’accent sur les effets induits de ces espaces sur les territoires où ils sont implantés, que cela soit sous l’angle de l’innovation, de l’attractivité économique, ou bien encore du développement durable. Cette communication se situe à la frontière entre ces deux approches, en proposant une analyse de la démarche d’évaluation poursuivie dans la constitution d’un réseau de tiers-lieux. Elle s’appuie sur une recherche-intervention menée auprès d’une association loi 1901 accompagnant la création de tiers-lieux sous forme de télécentres sur un territoire. A la demande faite par cet acteur d’un outil permettant de procéder à une évaluation de la performance des télécentres, nous répondons par la proposition de développement d’un tableau de bord visant à réconcilier la diversité des objectifs poursuivis par les différentes parties prenantes, en l’articulant par une démarche de type balanced scorecard. En nous centrant sur un acteur à la fois en position de « chef de file » dans le développement du réseau, et pour autant dénué de véritable pouvoir décisionnel sur les parties prenantes, nous mettons en évidence un triple intérêt de l’instrumentation de gestion dans le pilotage de la performance. A des fins de communication externe, l’existence d’une évaluation permet de rendre visible l’intérêt des télécentres et d’élargir le réseau à de nouveaux partenaires susceptibles de le renforcer. Ensuite, pour l’acteur accompagnateur du développement des tiers-lieux sur le territoire, elle permet d’asseoir la légitimité de son action auprès de l’ensemble des parties prenantes. Enfin, pour les membres du réseau associés dans la mise en place des télécentres, elle contribue à la définition d’objectifs communs.