Index des auteurs > Poroli Corinne

Poroli Corinne
Vers une approche sociologique de la mort organisationnelle

Auteur

Corinne POROLI


Résumé

La recherche en gestion s’est longtemps focalisée sur les problématiques liées à la performance des organisations. Cependant, plus récemment, certains chercheurs se sont intéressés aux difficultés que peuvent rencontrer les organisations. A cet égard, les travaux sur le déclin et la mort organisationnels font partie d’un domaine de recherche émergent en gestion.

L’étude de problématiques relatives à la mortalité des organisations nous semble intéressante à double titre. Tout d’abord, la littérature sur ce thème, certes développée ces dernières années, n’en reste pas moins embryonnaire et requiert des contributions supplémentaires. Par ailleurs, comprendre la mort organisationnelle peut entraîner des retombées empiriques non négligeables pour les très nombreuses entreprises dites «défaillantes».

L’objectif de notre recherche est d’apporter une vision sociologique de la mort organisationnelle. Notre intention est d’étudier le devenir du réseau social sous-jacent à une organisation après la mort juridique de cette dernière.

Dans un premier temps, nous tenterons de fournir une revue de la littérature sur le thème du déclin et de la mort organisationnelle. Ces deux concepts de « déclin » et de « mort » organisationnels font partie d’une même thématique de recherche. En effet, très souvent, les auteurs qui ont étudié le déclin se sont également penchés sur la mort qui peut en résulter, et ceux qui ont choisi pour objet d’étude la mort organisationnelle ont été amenés à étudier les causes de cette mort, ce qui revient, d’une certaine manière, à s’intéresser au déclin organisationnel. Ensuite, nous dégagerons notre propre question de recherche qui s’articule autour des concepts de mort organisationnelle et de réseau social. Puis, nous tenterons de rendre compte de notre cadre théorique de référence qui s’appuie sur une approche sociologique de l’organisation. Et enfin, nous élaborerons notre conceptualisation de la mort organisationnelle et fournirons quelques aspects méthodologiques de notre recherche.