Index des auteurs > Claveau Nathalie

Claveau Nathalie, Tannery Franck
Élaboration de connaissances procédurales en management stratégique: réflexion à partir de deux recherches cliniques

Auteur

Nathalie CLAVEAU

Franck TANNERY


Résumé

Un grand nombre de recherches en stratégie ont pour but de proposer des schémas d'analyse plus ou moins formalisés à partir d'un certain nombre de variables dites stratégiques. Une minorité se consacre à la manière de conduire le raisonnement stratégique, aux processus cognitifs de pensée à privilégier (Lyles 1981 et 1987, Thomas 1984, Schwenck 1984 et 1988). Peu de ponts sont par ailleurs jetés entre les deux (Dutton and Duncan 1987, Huff 1990).

L'aide à la formulation de problèmes stratégiques relève selon nous d'abord de la deuxième approche mais doit conduire, in fine, à cerner les dimensions stratégiques de la situation considérée. En effet, s'agissant d'appréhender un problème de niveau stratégique, la finalité de la démarche reste la conception du devenir d'une institution socio-économique.

Ces positionnements appellent une clarification sur le statut des connaissances à produire et sur la méthode à adopter. On considérera que le problème stratégique ne s'appréhende pas comme une réalité ontologique mais comme une perception, une interprétation de la réalité. Ni unique ni donnée celle-ci est construite et organisée par le sens et l'action (un problème est avant tout celui de quelqu'un qui cherche à connaître et agir sur un objet via un projet) (Martinet 1990, Weick 1969). Un produit vers lequel peut alors tendre la recherche prend la forme d'un jeu de propositions alliant aide à la conception et appui méthodologique.

Quant aux méthodes de recherche possibles, de nombreuses voies sont praticables en gestion (Usunier et al 1993, N° spécial Academy of Management Review 1989 Vol 14 N°4), de l'exploratoire au traitement quantitatif de données, de la modélisation mathématique à l'observation participante. Dans tous les cas il s'agit d'essayer de saisir, de rendre compte et d'analyser les phénomènes organisationnels et cognitifs sur lesquels reposent la dynamique de l'entreprise. A l'instar de nombreux travaux (Huberman et Miles 1991, Denzin and Lincoln 1993), notre parti pris a été celui de la recherche longitudinale pour essayer de comprendre les processus organisationnels, de tenir compte de multiples espaces-temps, et d'expliciter la pluralité de rationalités individuelles et collectives.

La première partie de la communication se centrera sur une présentation détaillée de la démarche mise en oeuvre dans deux cas de recherches. Dans une deuxième partie, il sera exposé le type de résultats obtenus (modélisation des grandes problématiques à appréhender et des logiques d'arbitrage pouvant nourrir et constituer un support méthodologique pour raisonner). La dernière partie de la communication s'attachera à prendre du recul pour esquisser des enseignements. Ceux-ci partent du constat fait dans diverses instances des effets et de la capacité de ce type de production à aider les dirigeants dans la construction de leur problème stratégique.