Index des auteurs > Rouleau Linda

Rouleau Linda
Le point de vue structurationniste en stratégie: perspectives, notions et enjeux

Auteur

Linda ROULEAU

Résumé

La stratégie comme domaine d’étude et d’application a maintenant plus de 30 ans. Depuis la fin des années 1980, les désillusions sont grandes quant à l’utilité réelle des connaissances dans ce domaine. Jusqu’à maintenant, les connaissances en stratégie relèvent d’une rhétorique scientiste qui visent à établir des généralisations relatives au comportement de l’entreprise et des modèles d’action standardisés. À une époque de mutations profondes, il devient de plus en plus nécessaire de favoriser l’éclosion d’habiletés et de connaissances qui permettent de comprendre la particularité des situations et qui sont utilisables dans une multiplicité de contextes.

À cet égard, le point de vue structurationniste fournit une voie d’approche des plus intéressantes. Il renouvelle la représentation du gestionnaire au sommet comme principal acteur de l’activité stratégique et permet de réfléchir différemment sur les liens qui unit l’entreprise à son environnement. De manière générale, le point de vue structurationniste repose sur l’idée que c’est l’ensemble des acteurs qui assurent la transformation des orientations globales de l’entreprise tout en contribuant à la reproduction des routines organisationnelles. De manière particulière, il permet d’articuler les liens entre stratégie, structure et environnement de façon à représenter l’unité de l’entreprise tout en reconnaissant l’éclatement des actions individuelles et collectives qui, au quotidien, font en sorte qu’elle existe.

Après avoir mis en évidence la nécessité de dépasser les formes discursives modernistes qui caractérisent les connaissances en stratégie, je propose de recourir à quelques notions structurationnistes pour comprendre la formation des stratégies. Puis, je prends pour cas d’espèce la question des liens entre la stratégie et la structure qui est au centre des connaissances en stratégie. Après avoir circonscrit les principales dimensions de cette question, je suggère de les repenser en reconnaissant la dualité du stratégique, point de départ d’une perspective structurationniste. Enfin, je fais part de mes réflexions quant aux divers enjeux relatifs à la mise au point d’une approche structurationniste et, pour conclure ce texte, je soulève la nécessité d’avoir recours à des points de vue critiques pour comprendre la formation des stratégies.