Index des auteurs > Meschi Pierre-xavier

Meschi Pierre-xavier
Le concept de compétence en stratégie: perspectives et limites

Auteur

Pierre-Xavier MESCHI

Résumé

Connaissances, ressources, savoirs, savoir-faire ou capacités..... autant de termes, familiers aux spécialistes de gestion des ressources humaines ou d’organisation, qui trouvent une résonance nouvelle dans le champ de la recherche en stratégie. Ce dernier est ainsi traversé par un vaste mouvement qui s’interroge sur les enjeux de l’utilisation du concept de compétence en stratégie. Ce mouvement est entretenu par un foisonnement de recherches et d’articles publiés sur ce thème, preuve d’un véritable engouement qui touche aussi bien le monde académique que professionnelle. Le succès rencontré par ce concept dans le domaine de la stratégie s’inscrit dans un courant, en pleine expansion, qui s’intéresse à l’étude des facteurs stratégiques intangibles tels que l’apprentissage, les savoir-faire et la synergie (Rumelt, 1994 : XV) ; en reprenant les termes employés par Rumelt (1994), l’étude de ces facteurs spécifiques a rencontré un écho immédiat et inhabituellement large à l’intérieur de ces communautés (académiques et professionnelles). Aucun angle d’analyse de la compétence n’a été négligé. Le concept de compétence a ainsi été abordé sous un angle descriptif - il a permis d’apporter un regard différent sur la nature de la concurrence interentreprises - mais également sous l’angle prescriptif en tant que nouvelle source potentielle d’avantage concurrentiel. Si les perspectives stratégiques offertes par ce concept semblent nombreuses et prometteuses, l’observation des pratiques et l’analyse de la littérature soulèvent néanmoins un certain nombre de difficultés et de limites dans son application théorique et concrète. Ces difficultés et limites sont révélatrices d’un processus de formation et de maturation d’un concept qui n’est pas totalement abouti. Mieux comprendre le concept de compétence ainsi que ses enjeux pour la stratégie constitue l’objet principal de ce travail. Un retour sur les racines et sur les contours du concept doit permettre de décrire et de dépasser certaines difficultés (sémantique et méthodologique), tout en gardant présent à l’esprit les limites stratégiques inhérentes au concept de compétence lui-même.