Index des auteurs > Grenier Corinne

Grenier Corinne
La contrainte obstacle ou moyen à l'action stratégique des organisations ? - Nouveau regard sur le concept de Contrainte pour approfondir la relation duale Action Stratégique - Contrainte

Auteur

Corinne GRENIER

Résumé

Une des préoccupations centrales de la théorie des organisations et de la pratique manageriale des entreprises est de comprendre et « gérer » les degrés de latitude d’action stratégique de ces unités dans leur environnement. Cette thématique s’énonce fort diversement : déterminisme ou volontarisme; proaction ou réaction, changement radical ou adaptation incrémentale... En somme, il s’agit de s’intéresser au problème de la « contrainte » qui pèse sur l’action stratégique des organisations. La notion de contrainte est ici un terme générique, pour désigner ce que la littérature, s’appuyant sur différents courants théoriques, nomme Inertie (Aldrich 1979, Hannan et Freeman 1989), Résistances (Fredickson et Iaquinto 1989), Logiques Dominantes (Prahalad et Bettis 1984), Habitudes (Bouchiki 1991, Tushman et Romanelli 1985)...; puisque nous montrerons que ces vocables évoquent tous la problématique de la limitation de l’Action Stratégique des Organisations (ASO). Pour cette raison, nous définissons la contrainte comme un fait de toute nature (action, comportement ou structure interne et externe organisationnelles, événement ou tendance environnementaux...) « qui limite l’action stratégique » de l’organisation.

La manière d’aborder cette thématique, de la regarder «épistémologiquement» et de l’ancrer théoriquement ne cesse encore d’évoluer, nous amenant vers de nouvelles préoccupations manageriales. Ainsi, la littérature a souvent oscillé entre une vision déterminée et une vision volontaire du rôle de l’organisation dans son environnement; elle a été aussi amenée à admettre qu’il est parfois plus pertinent de réconcilier ces deux visions pour rendre compte du comportement de l’organisation.

Nous considérons (et nous expliquerons pourquoi) que les contraintes sont consubstantielles à l’action stratégique des organisations car elles en émergent et s’y imposent; en conséquence, elles expliquent tout autant qu’elles limitent cette action. Nous nous insérons donc dans une perspective de la reconnaissance de la dualité Action Stratégique - Contrainte (AS-C). Cependant, nous souhaitons poser une interrogation davantage radicale : dans quelle mesure l’organisation chercherait-elle à prendre appui sur des contraintes pour mener son action stratégique? Nous souhaitons apprécier dans quelle mesure la contrainte peut être un outil de gestion de cette action à la disposition des organisations et le sens stratégique d’une telle conception du rôle de la contrainte.

En ce sens, nous entendons ré-interroger la relation duale Action Stratégique - Contrainte. Cette question de recherche nous oblige également à porter un nouveau regard sur la notion même de contrainte (1). Cette communication a ainsi une triple visée : une visée théorique (porter un regard nouveau sur le concept de contrainte à l’ASO), une visée manageriale (s’interroger sur la contrainte comme moyen de gérer une ASO) ainsi qu’une visée méthodologique (une règle méthodologique de lecture du concept de Contrainte sur une étude de cas).

Pour ce faire, une première partie développera la problématique de cette communication (1° et 2° sections) et proposera la méthodologie développée pour conduire cette étude (3° section). Une seconde partie, qui s’appuie sur l’étude d’un cas réel d’une action stratégique, déroulera donc notre outillage méthodologique, afin d’étudier le concept de Contrainte et de donner un nouveau sens à la relation duale Action - Contrainte.