Index des auteurs > Srairi Samir

Srairi Samir
Les facteurs déterminants des stratégies de développement des groupes privés tunisiens

Auteur

Samir SRAIRI

Résumé

Dans le but d’analyser les décisions stratégiques dans le contexte des groupes tunisiens, nous avons articulé la présente recherche autour de trois axes. Tout d'abord, l’analyse a concerné les styles de réflexion stratégique adoptés par les groupes. Ensuite, il a été question d'étudier leurs stratégies de développement. Enfin, l'intérêt a porté sur l'identification des facteurs conditionnant leurs choix stratégiques.
L'enquête menée auprès des 32 groupes a montré que le développement de la plupart des groupes n'a pas fait l'objet d'une planification préalable. Ces groupes pensent, en effet, que leur stratégie s'est développée par un processus d'apprentissage.
Quant aux types de stratégies adoptées, la plupart des groupes sont nés par diversification autour d’une activité centrale profitable. Ces groupes ont investi essentiellement dans les secteurs encouragés par l'Etat. Cette stratégie est imprégnée d'une logique financière plutôt que d'une recherche des synergies.
Jusqu’à 1986, les groupes en Tunisie ont évolué dans une économie protégée caractérisée par une concurrence faible et une croissance forte. Cet environnement stable n’a pas incité les groupes à se doter d’un système adéquat de surveillance et d’évaluation de l’environnement.
Cependant, avec la libéralisation de l’économie, certains groupes ont été amenés à opérer à des changements stratégiques en utilisant les méthodes prospectives. D’autres groupes, dans le but d’augmenter la réactivité de leurs filiales, ont permis à ces dernières de jouir d’une certaine autonomie sur les plans technique et commercial. Cette action a été conjuguée par une participation, qui reste encore timide, de certains membres du groupe dans les décisions stratégiques.
Le changement stratégique repose aussi sur les individus. A cet effet, certains groupes et dans l’objectif d’accroître l’adhésion de leurs personnels ont insisté sur les actions de formation, sur la création de structures telles que les cercles de qualité, et sur l’élaboration d’un projet d’entreprise qui reflète la vision du groupe.