Fimbel Eric
Nature, enjeux et effets stratégiques de l'externalisation : éléments théoriques et empiriques

Auteur

Eric FIMBEL

Résumé

Cette contribution répond aux deux questions suivantes :
- Une décision d'externalisation est-elle stratégique ? Si oui, en quoi l'est-elle, et avec quelle intensité ?
- Cette éventuelle nature stratégique est-elle homogène pour toutes les catégories d'externalisation ?
Les résultats de notre travail bibliométrique (réalisé sur plus de 500 publications) montrent que la grande majorité des travaux de recherche considère l'aspect stratégique de l'externalisation soit comme un postulat, soit comme un acquis définitif, et ceci indépendamment de l'activité et/ou de la fonction concernée(s) au sein de l'entreprise.
Dans le cadre d'une recherche doctorale (1998-2001), nous avons réalisé une investigation directe auprès de 140 dirigeants et responsables d'entreprises européennes ayant réussi ce'type d'opération. Contrairement à de nombreuses études, nous avons :
- inclus l'ensemble des parties prenantes, y compris les sociétés prestataires de services externalisés,
- corrélé la dimension stratégique d'une telle décision à la nature (logistique, informatique, service après-vente, comptabilité, maintenance industrielle) et au périmètre (partiel ou total) de l'activité concernée.
Une des questions-clés est : « par rapport à la solution antérieure interne estimez-vous que, pour l'entreprise qui externalise, telle externalisation est intrinsèquement porteuse de ……. ». Les différents traitements quantitatifs croisent les données obtenues selon six types d'effets stratégiques positifs (gains) et négatifs (pertes) : compétitivité, flexibilité, compétences et expertises stratégiques, résultats financiers, résultats commerciaux, identité.Parmi les nombreuses conclusions obtenues, nous démontrons que :
-  Aucune des cinq catégories d'externalisations n'a la même configuration stratégique qu'une autre ( en nature comme en intensité des effets). Donc toute approche monomorphe ou homothétique basée sur le postulat de l'homogénéité de la nature stratégique de l'externalisation est porteuse d'erreurs importantes.
- Dans chaque catégorie d'externalisation, on ne peut constater aucune symétrie entre les gains et les pertes, ces dernières se révélant d'ailleurs nettement moins intenses que les gains.