Chauvet Vincent
Construction d'une échelle de mesure de la capacité d'absorption

Auteur

Vincent CHAUVET

Résumé

L’importance de la capacité d’absorption ne cesse de croître depuis le premier article de Cohen et Levinthal (1990). Cependant, ce concept assez largement étudié d’un point de vue théorique, n’a pas fait l’objet d’une opérationnalisation. Après une analyse en profondeur de ce concept, le but de cet article est de créer une échelle de mesure, basée sur les quatre dimensions mises en avant par Zahra et George (2002): acquisition, assimilation, transformation et exploitation.
Nous allons lancer des Analyses en Composantes Principales (ACP) pour observer les dimensions de ce concept, puis nous allons tester la fiabilité de nos échelles de mesure à l'aide de l'alpha de Cronbach. Enfin, dans un souci de confirmation de nos échelles, nous procédons à des Analyses Factorielles Confirmatoires (AFC). En utilisant une méthode d’équations structurelles pour estimer la validité de construit nous souhaitons faire le choix d’une structure factorielle adaptée, tant du point de vue statistique que conceptuel.
L’ensemble des analyses que nous avons menées nous permet de confirmer la fiabilité et la validité des échelles de mesure de la « capacité d’absorption ». La méthode des équations structurelles nous a permis de vérifier la validité de contenu de notre questionnaire et de confirmer la structure factorielle de nos construits.
Les apports de cette recherche résident dans la construction d’une échelle de mesure de la capacité d’absorption qui devrait permettre de mesurer le niveau d’apprentissage d’une entreprise en évaluant la capacité d’absorption des employés de façon individuelle.
La construction d’une échelle de mesure de la capacité d’absorption ouvre des perspectives importantes en terme de recherche sur l’apprentissage organisationnel et son efficacité, que ce soit à travers une création de connaissances qui conduit à taux d’innovation plus élevé ou à une meilleure flexibilité stratégique pour l’entreprise.