Recension d’ouvrage : Baum J. A. C. & Lampel J. (Eds.) 2010 The Globalization of Strategy Research, Advances in Strategic Management, vol. 27, Bingley: Emerald

Vol. 14, 2011, n°2, p 157 - 169

Florence Allard-Poesi

L’ouvrage de Baum et Lampel souhaite rendre compte de l’émergence de perspectives de recherche alternatives au courant nord-américain considéré comme dominant dans le champ du management stratégique. Les éditeurs nous proposent en introduction un récit d’émergence du management stratégique étant entendu que ce récit définit ses contours (objets, méthodes appropriées) et permet par là d’assoir sa légitimité. Ce récit, qui voit dans la conférence de Pittsburgh de 1977 un des évènements fondateurs du champ, consacre la recherche nord-américaine, et, avec elle, une définition de la stratégie comme un processus séquentiel (formulationmise en oeuvre), objet devant être étudié au travers des canons de l’empiricisme logique.
Ce sont cette définition pour le moins restreinte de la stratégie et l’accès en ligne de supports de publication européen (Organization Studies, Journal of Management Studies, notamment) qui permirent l’essor de courants de recherche contestataires. Cet essor se situant en dehors des frontières nord-américaines, les éditeurs n’hésitent pas à parler d’une ‘globalisation de la recherche en management stratégique’, et ce, en dépit de l’origine essentiellement européenne des contributeurs1.
Soulignant la variété des stratégies discursives employées par les auteurs réunis dans cet ouvrage pour justifier de la nécessité de perspectives alternatives, Baum et Lampel constatent une fragmentation du champ du management stratégique. Cette fragmentation nuirait au dialogue entre chercheurs, dialogue que l’ouvrage entendrait donc renouer.

Accepté par : Olivier Germain

Voir le document complet sur le site management-aims.com >