Rechercher sur le site :

ST-AIMS 08 : Innovation managériale et Open Innovation : quelles voies de recherche ?

Cette session est proposée par deux GT de l’AIMS : le GT Innovation et le GT Innovation managériale ainsi que le réseau Réseau de Recherche sur l’Innovation (RRI). Une sélection de papiers donnera lieu à un numéro spécial dans la revue Innovations.

Cette session est dédiée à une réflexion entre Open Innovation et Innovation Managériale.

Depuis l’ouvrage fondateur de Chesbrough en 2003, une littérature académique et managériale foisonnante s’est développée autour de l’Open Innovation. De très nombreux numéros spéciaux lui ont été consacrés témoignant de l’importance du changement de paradigme revendiqué par Chesbrough dès ses premiers écrits. Les chiffres attestent de l’ampleur du phénomène. Ainsi dans leur article au sein du numéro spécial de Research Policy, West et al. (2014) mentionnent que le terme « Open Innovation » est indiqué dans le titre de 687 publications selon Scopus et 3150 selon Google Scholar, et que l’ouvrage de Chesbrough (2003) fait l’objet de 2179 citations selon Scopus et 7300 selon Google Scholar. Si de très nombreux thèmes de recherche ont été associés à l’Open Innovation, Chesbrough et Bogers (2014) montrent qu’ils concernent largement : les logiques d’acquisition et de valorisation de technologies notamment via la propriété industrielle ; la construction de Business Model Ouverts (BMO) ; les mécanismes, instruments, processus pour développer l’ouverture et plus récemment l’extension à de nouveaux domaines tels que les services ou les secteurs à faible intensité technologique.

Alors qu’elle suppose par essence même des questions liées à l’organisation de l’ouverture, la dimension organisationnelle a largement été négligée par la littérature (Bianchi et al. 2011, 35) « despite its undisputed importance, this facet of Open Innovation has been rather neglected by scholars so far and, to our best knowledge, they are no contributions adopting an organisational change perspective to shed light on the adoption of Open Innovation  ». Dans son article, « Open Innovation : state of the art and future perspectives », Huizingh (2010) indique que la compréhension de l’ouverture repose sur l’étude des pratiques (« Open Innovation practices ») qui sont liées à la question de « comment procéder » (« how to do it question »). C’est notamment à cette question qu’est dédiée cette ST-AIMS en mettant l’accent sur la dimension organisationnelle de l’ouverture et en s’interrogeant sur son lien avec l’innovation managériale. En d’autres termes, les questions organisationnelles de l’Open Innovation, peuvent-elles être associées à des innovations managériales ?

>> Télécharger