Rechercher sur le site :

ST-AIMS 05 : Contributions cliniques et critiques à l’étude du travail, du management et de la stratégie

Cette session thématique vise à explorer les contributions des perspectives cliniques et critiques à l’étude du travail, du management, de la stratégie et plus généralement des questions sociétales, en tant que telles ou dans leurs interrelations. Les approches combinant les dimensions psychanalytiques et psychodynamiques à d’autres approches politiques, philosophiques, organisationnelles ou managériales sont particulièrement bienvenues.  Nous nous intéressons notamment aux travaux qui interrogent en profondeur les situations et stratégies managériales et aux limites d’approches essentiellement rationalisantes pour y intégrer des problématiques liées au sujet, au psychisme, à l’inconscient, à l’affectivité, au corps ou au pouvoir, qui permettent de questionner ou enrichir les approches habituelles. On pourra ainsi  investiguer ce qui « grippe », pose question ou problème, voire met en échec des processus de décision ou d’implémentation. . On pourra aussi montrer des dynamiques subjectives ou intersubjectives qui ont des effets sur ce que fait une organisation ou une équipe, aux plans économique, environnemental, social ou sociétal

Les perspectives cliniques, en particulier psychanalytiques, repensent les rapports du sujet au travail et à l’organisation, et constituent un complément ou une alternative aux lectures proposées dans le champ du comportement organisationnel sur des thématiques telles que la prise de décision, la motivation, l’engagement, l’épuisement professionnel, l’autorité, le leadership, la dynamique des équipes dirigeantes ou opérationnelles, ou encore les émotions au travail comme l’envie ou l’angoisse, pour ne prendre que quelques exemples parmi d’autres. Ces thématiques peuvent être renouvelées à l’aide des notions de symptôme, narcissisme, pulsion, transfert, structure psychique, acte manqué, compulsion de répétition, refoulement, clivage, mécanismes de défense, identification, fantasme, objet (interne, partiel, bon ou mauvais), espace transitionnel, imaginaire, réel ou symbolique, entre autres… Les études cliniques pourront porter sur des organisations variées, telles que l’université, l’hôpital, la grande distribution, les organisations de haute technologie et de la nouvelle économie, les entreprises industrielles ou de services, grands groupes, start-ups, PME, TPE, les organisations de l’économie sociale et solidaire, etc.

Les perspectives cliniques permettent aussi de repenser les approches de la formation et de l’intervention en entreprise, notamment en prenant en compte les impasses subjectives et l’impossibilité d’une communication parfaite, ainsi que les phénomènes transférentiels et le désir des sujets au travail ou des apprenants, en donnant un cadre pour aborder les problématiques de position de l’intervenant, d’acte et d’éthique.

Quant aux approches critiques, elles interrogent les processus d’adhésion ou de résistance au pouvoir. Elles permettent notamment de questionner l’inscription des sujets dans des discours ou des modes de relations sociales. Plus particulièrement, en ce qui concerne les organisations, elles interrogent les spécificités d’une société où le capitalisme et la science en tant qu’idéologie prédominent. Le leadership, le cynisme au travail ou les mécanismes d’aliénation peuvent être ainsi revisités et complétés par des approches qui prennent en compte les affects, les émotions et l’ensemble des processus psychiques qui y contribuent. Des organisations dites « alternatives » peuvent aussi être étudiées et discutées. De l’« l’entreprise libérée » aux mouvements sociaux ou militants en passant par les formes diverses de l’économie sociale, des « modèles d’organisation », des holacraties, des « syntopies » ou des « hétérotopies » peuvent être explorés et questionnés. On peut également s’intéresser à la question de la performativité critique des chercheurs en gestion, au travers des effets de leurs discours et prises de position ou au travers de leur implication matérielle et concrète dans des initiatives progressistes.

>> Télécharger